Atelier M

Quel artiste dans l’âme ne rêve pas d’avoir son atelier chez lui ? À défaut, un espace pour pouvoir stocker/ranger/s’étaler/créer/peindre/dessiner/coudre etc… ? Quand on habite en ville, chaque mètre carré est précieux, au point de faire passer ses hobbies en second lieu. Mais quand on souhaite vivre de sa passion et de son activité comme Marine, c’est différent. L’atelier devient alors un environnement de travail qu’il faut optimiser pour que l’on s’y sente bien et que la création foisonne.

Le lieu : Dans un appartement lillois, un pan de mur de 5,40m²

Qui habite ici : Marine, une jeune créatrice de bijoux Art Déco

Le projet : Créer un véritable atelier optimisé et facilement transportable, avec un petit budget

Budget : environ 250 euros

Phase d’étude : 1 mois

Relever le défi 

AVANT - l'espace de Marine
Le coin Bureau de Marine qui a besoin d’être optimisé

Nous nous rencontrons en 2018, Marine et moi, car nous suivons le même cursus de formation en ligne. Je suis rapidement conquise par ses créations qui s’inspirent des Arts Décoratifs, et je trouve que c’est une belle idée d’associer chez Bonjour Aimée, le savoir-faire artisanal au design architectural. Marine me confie qu’elle déménage à Lille et qu’elle a besoin dans son nouvel appartement d’un espace à elle, où elle pourra réaliser ses créations et développer sa société. Elle envisage d’aménager un petit atelier dans son salon. Elle a déjà posé quelques meubles, mais elle est bien consciente qu’il va falloir optimiser cet espace si elle souhaite être autant efficace qu’enjouée. L’inconvénient, c’est qu’elle est en location et qu’elle ne dispose pas de budget. Je lui propose de collaborer sur ce projet et de l’aider à transformer ses 5m² linéaires en un coin chaleureux et productif.

Inspirations de Marine

Marine a beaucoup de goût en terme de couleurs et de matériaux. Elle aimerait mettre en oeuvre de belles idées, mais se rend compte que cela est incompatible avec son budget. Malgré les propositions sur mesure que je lui fais, il faut réduire davantage l’aspect technique du projet. Si possible, pas de trous dans les murs et jouer sur le côté “empilable” des modules que l’on pourra facilement déplacer dans un futur appartement. Et beaucoup, BEAUCOUP de rangements pour ses outils, packagings, essais, réalisations, etc… 

Exploiter la hauteur, dégager l’espace

Je lui propose donc une solution où je ré-utilise ses deux modules de rangements blancs EKET Ikea. Ils serviront à la fois de “base” et de rangements ouverts. On vient poser un plan de travail stratifié, imitation chêne, aux larges dimensions de 180cm par 70cm. Celui-ci permettra à Marine de prendre de l’espace sans être encombrée. Et on continue “l’empilage” de façon à bien exploiter la hauteur sous plafond de 3 mètres ! On vient poser deux éléments de type “mercerie” avec de multiples tiroirs pour ranger tous les petits objets. Une première étagère. Deux modules simples EKET. Une seconde étagère. Encore deux nouveaux modules EKET. Et une troisième et dernière étagère. Tadaa ! …

Vue de face du projet

Pour délimiter l’espace, on vient peindre l’alcôve dans une teinte rose ou pêche poudré. On appose également un panneau de liège pour constituer un grand Moodboard.

Finalement, il n’y aura que les découpes des étagères sur mesure à budgéter et l’achat de quelques éléments à prévoir. Chaque panneaux est à fixer par en-dessous/dessus aux modules, afin d’assurer la stabilité des éléments. Idéalement, ses éléments doivent être fixés aux murs, mais ici, notre contrainte ne le permet pas.

 

DU rangement et de l'espaceParfois, la simplicité est la meilleure des solutions. Bien sûr, nous avions de grandes idées pour Marine. Bien sûr, nous aurions aimé ajouter des éléments suspendus, du terrazzo, du cannage, etc… mais cela sera pour plus tard. Quand Marine sera propriétaire, peut-être.

Un espace propice à la créativité

Si vous êtes un particulier ou un professionnel qui a besoin de repenser des espaces de travail quelles que soient leurs tailles, sachez que je serais ravie de vous accompagner sur ces projets. Nous passons environ 1.500 heures par an au “bureau” (voire plus lorsque l’on est indépendant 😉). Il est donc primordial de penser à son bien-être et à celui de ses collaborateurs. Ils vous le rendront au centuple !

La parole est à vous